La tradition

La tradition

 

 

En rejoignant la 1ère compagnie d'arc d'Aulnay-sous-Bois, vous avez intégré une compagnie de tir à l'arc. De même qu'un club, une compagnie est avant tout une association sportive dont l'objectif est de promouvoir la pratique du tir à l'arc, en loisir comme en compétition. Mais elle possède un second visage qui lui est propre : la tradition. Héritières des compagnies des francs-archers du moyen âge, les compagnies observent et transmettent des valeurs de respect, courtoisie et convivialité, et respectent certaines règles de tradition.

Au-delà des habituels rôles de président, trésorier et secrétaire que toute association doit posséder, une compagnie repose sur cinq rôles : le capitaine, le premier lieutenant, le porte-drapeau, le connétable et le censeur. Contrairement à certaines autres compagnies, la 1ère d’Aulnay-sous-Bois fusionne les bureaux associatif et traditionnel pour n’en former qu’un.

 

Le beursault et les tirs traditionnels

Toute compagnie organise chaque année les deux tirs traditionnels que sont le tir de l’abat l’oiseau, et le tir de la Saint-Sébastien. Ces deux tirs permettent à un archer de devenir le Roy ou le Saint-Sébastien de l’année, titre honorifique remis en jeu l’année suivante. Le Roy a néanmoins la particularité de faire partie intégrante du bureau associatif.

Au-delà de ces deux évènements, le tir beursault est fortement ancré dans les compagnies et donne lieu à des prix généraux. Ces prix sont l’occasion pour chaque compagnie d’ouvrir son jeu d’arc aux autres compagnies à travers un tir beursault, dans un esprit de rapprochement.

Enfin chaque année a lieu le bouquet provincial, défilé des archers auquel prend part toute compagnie. Grande fête des archers, comptant régulièrement plus de 3000 participants, le bouquet est également un passage obligé pour participer au championnat de France beursault. Il est suivi de tirs beursault que l’on appelle tir du bouquet. La présence d’un maximum d’archers représentants de la compagnie est vivement souhaitée et appréciée.

 

Les règles de tradition

Un ensemble de règles est respecté par les compagnies. Certaines ont une vocation de sécurité, nécessaire en particulier dans les jeux d’arc qui par leur structure peuvent engendrer des accidents.

La première règle de sécurité est le salut des archers. Lorsqu’un archer s’apprête à tirer sa première flèche, et avant de s’exécuter, il prononce fort « Mesdames, messieurs, je vous salue ! ». Ce à quoi les autres archers présents répondent « Salut ! ». En cas de déplacement sur le pas de tir, par exemple lors d’un changement de cible ou de distance, le salut peut être à nouveau réalisé afin de préciser que l’on s’est déplacé.

Cette règle permet à tout tireur d’informer les autres présents qu’un tireur supplémentaire est présent sur le pas de tir. Le salut est également une forme de respect pour les autres pratiquants, que l’on pourra rapprocher du salut présent dans certains sports de combat tels les arts martiaux ou l’escrime. La politesse incitera également chacun de nous à saluer tête découverte, en particulier au sein du jeu de beursault.

Une autre règle concerne le logis. Tout archer souhaitant entrer dans un logis avec un arc bandé, ou y bander son arc, est invité à demander « Permission ! ». La permission lui en est donnée lorsque les autres archers présents répondent « Permission accordée ! ». Cette règle permet en particulier de s’assurer qu’aucun risque n’est encouru dans le logis en présence d’un arc bandé, qui est alors une arme.

Cette permission doit également être demandée au sein du jeu d’arc, par tout archer souhaitant pénétrer dans les allées de tir. La « permission accordée » par les autres archers permet de s’assurer de l’absence de risque qu’une flèche ne soit tirée à ce moment.

Tenue blanche

La tenue blanche reste très présente dans les traditions des compagnies, mais également dans nombre de clubs : pantalon blanc et maillot blanc avec le logo de la compagnie si l’archer en possède un. Si cette tenue est en général appréciée lors des concours organisés aussi bien par les compagnies que par les clubs, elle est une obligation lors des trois évènements importants que sont le tir de l’abat l’oiseau, le tir de la Saint-Sébastien, et le défilé du bouquet. Les autres prix internes ne le nécessitent pas, mais un maillot blanc reste apprécié.

Enfin la compagnie d'Aulnay-sous-Bois demande à ses archers, qui en tant que compétiteurs en forment l'image de marque, de se présenter en tenue blanche de compagnie pour les championnats (départemental, régional, national...) et pour les tirs de bouquet, aussi bien sur le pas de tir que sur les podiums.

La tradition revêt d’autres visages tels la chevalerie, mais nous nous arrêterons sur les premiers principes introduits ci-dessus. Vous pourrez approfondir vos connaissances sur la tradition dans le tir à l’arc en parcourant les documents disponibles au sein de la ronde des familles d’Ile de France, ou encore du comité départemental.

You have no rights to post comments