Fabrication d'un tranchefil

  1. Fabrication d'un tranchefil central

 

Les deux premières parties sont une copie d'un article, pratique et visuel, paru initialement sur Webarcherie. La première partie est rédigée par Gilles Ramstein. "Zol" propose en seconde partie une autre façon de terminer un tranchefil, que personnellement je préfère. Je propose en troisième partie une méthode pour créer un tranchefil recouvrant.

 


 

Méthode proposée par Gilles Ramstein

J'ai utilisé des cordages de forts diamètres pour rendre les photos plus explicites

  • BLANC=CORDE
  • ORANGE FLUO =TRANCHE FIL
  • NOIR =PASSERESSE

NOTA : Afin de faire tenir les cordages entre eux et pour les besoins des photos, j'ai utilisé un ruban adhésif... totalement inutile pour la réalisation du tranchefil.

 

La corde

Après avoir repéré sur la corde l'emplacement et la longueur du tranchefil, j'ai choisi un point de départ et un sens de travail.
Pour cela j'ai disposé la cordelette tranchefil (orange fluo) sur la corde. Celle-ci étant généralement cirée, la cordelette tranche fil tient seule, mais on peut également la glisser entre les brins de la corde.

Puis on enroule le tranchefil autour de la corde, en serrant les tours avec vigueur si le travail est réalisé à la main.
Si l'on utilise une bobineuse, la méthode reste la même mais la tension sera règlée au fur et à mesure sur la bobineuse.

Une autre boucle.

Il est important de serrer les tours dès le départ afin d'obtenir un tranchefil efficace.

De plus en plus serré...

Jusqu'à obtenir PRESQUE la longueur désirée.

A plus ou moins 10 tours de la fin, je dispose une PASSERESSE (en noir) sur la corde. Important : elle est passée en double et la boucle est disposée vers l'extérieur.
J'utilise pour mes cordes une passeresse en tranchefil fast flight (20 à 25 cm) que je trouve rigide et adaptée pour cette utilisation.

En maintenant les deux cotés de la passeresse sur la corde, je termine les "plus ou moins" 10 tours restants.

En serrant moyennement fort, mais tonique tout de même.

Une fois la longueur définitive atteinte, je glisse l'extrémité de mon tranchefil dans la boucle de la passeresse.

A présent je tire sur l'extrémité du tranchefil afin d'égaliser la tension et de serrer ce dernier tour.

J'exerce une vigoureuse traction sur la passeresse qui aura pour effet de ramener l'extrémité du tranchefil.

Cette opération sera d'autant plus difficile que les 10 derniers tours auront été serrés de façon importante.

Encore un effort.

J'ai enfin l'extrémité de mon tranchefil. Je tire sur celui-ci afin de serrer les tours.

Je peux finir en réalisant un petit noeud d'arrêt (demi-noeud ou noeud en huit), que j'assurerai avec un petit point de colle blanche. Je peux également couper le restant du tranchefil au plus court et l'assurer de la meme manière avec un point de colle.

Le demi-noeud.

Il faut faire en sorte que le noeud soit le plus près possible du tranchefil. C'est une sorte de sécurité. L'inconvénient, c'est qu'il peut être gênant et toucher le visage selon le point d'ancrage utilisé.
Une fois que le noeud est placé et serré, il ne reste qu'à couper la partie excédentaire au plus près et le sécuriser avec un point de colle.
La méthode reste la même dans son principe de base lorsque l'on utilise une bobineuse.

 


 

Autre méthode de terminaison proposée par "Zol"

 

 

 


 

Tranchefil recouvrant la poupée. On procède poupée par poupée.

 

Le métier étant monté dans la longueur, l'extrémité de la poupée est marqué d'un trait blanc.

Le métier est maintenant pivoté dans la largeur afin que l'extrémité soit dégagée.

Le tranchefil est démarré à 4cm de l'extrémité pour la petite poupée, et 5cm pour la grande.

L'extrémité est recouverte jusqu'à 3cm après pour la petite poupée, et 4cm pour la grande.

Le métier est à nouveau positionné dans la longueur. Un centimètre environ devrait séparer les deux extrémités du tranchefil.

Le tranchefil est continué, celui-ci recouvrant son extrémité et assurant une liaison solidaire.

Le tranchefil continue au-delà de l'extrémité.

Le tranchefil est enfin terminé à la longueur souhaité par l'archer, environ 10cm.

 

You have no rights to post comments